ECOpsy©

Le comportement : un ensemble d’équilibres complexes

Nous essayons en permanence de trouver des équilibres satisfaisants entre nos besoins et les contraintes que nous impose notre environnement. Dans la famille, nos relations sociales, notre travail, notre rapport à la nature, à la politique, à la société dans son ensemble. Et c’est notre système nerveux qui est en charge de la régulation de tous ces équilibres complexes, en plus du contrôle de notre équilibre physiologique.

Malgré sa grande souplesse d’adaptation, notre cerveau ne parvient pas toujours à mettre en place les meilleures solutions et, comme n’importe quel organe, il peut se retrouver affaibli, bloqué, traumatisé. Des troubles neurologiques ou hormonaux, une trop grande sensibilité, des traumatismes dans l’enfance, des conditions matérielles difficiles, des problèmes scolaires, des échecs sentimentaux, etc. peuvent être à la source de ces difficultés et déboucher sur des problèmes de comportement.

Les difficultés psychologiques : résultat de multiples influences

L’équilibre dans un couple s’établit en fonction de la personnalité des partenaires, de leur état de santé, de l’influence de leurs familles respectives, des conditions matérielles dans lesquelles ils vivent et, bien entendu, de la force de l’attachement qu’ils ont développé l’un pour l’autre.

L’équilibre dans les relations de travail s’établit sur base de dispositions contractuelles, mais aussi et surtout en fonction de la qualité des relations entre le travailleur et ses différents partenaires : supérieurs hiérarchiques, collègues, clients ... La perception que l’on a de l’organisme dans lequel on travaille est également très importante et conditionne le degré d’investissement personnel dans le travail.

L’équilibre des relations entre parents et enfants se construit en fonction du type d’éducation qui est instauré dans la famille. Mais ce modèle éducatif est lui-même influencé par l’histoire personnelle et les valeurs des parents, par les modèles culturels que la société tend à imposer, par la personnalité de chacun, son état de santé, son expérience de vie…

Une approche écologique centrée sur les processus psychologiques

L’approche ECOpsy© tient compte d’un maximum de ces facteurs d’influence en traitant en parallèle sept dimensions fondamentales du comportement ainsi que les éléments de contexte qui les conditionnent. Il s’agit donc d’une approche écologique dans la mesure où elle appréhende toujours la personne en interaction avec son environnement (d'où le sigle « ECO »).

Dans cette perspective, le travail de psychothérapie s’appuie essentiellement sur les processus psychologiques naturels de fonctionnement de l’individu plutôt que sur des normes médicales, psychiatriques ou théoriques. Cette approche intègre les apports de différents courants de la psychothérapie qui sont cohérents avec les données actuelles de la psychologie scientifique, sans concession pour le dogmatisme ou le charlatanisme.

Changer, faire un travail sur soi-même, c’est remplacer un équilibre précaire qui s’est établi sous la pression des circonstances et qui gouverne momentanément notre comportement, par un autre équilibre, choisi délibérément : un Équilibre Comportemental Optimisé© (une autre signification du sigle « ECO »).